larmes

Quatrième de couverture:

"Lucille, d'origine arabo-berbère, a passé son enfance en France, dans un camp près de Montluçon. Victime du racisme, maltraitée par son père, un militant du FLN qui sera expulsé, elle retourne en Algérie avec sa famille au moment de l'indépendance. Elle sera marquée par cette enfance douloureuse, avant de se révolter, à l'âge adulte, contre les traditions de son pays. Á force de volonté, son ascension sociale est fulgurante et elle devient dans les années 80 l'une des rares femmes d'affaires internationales d'origine algérienne, avant de connaître des revers.

Sa conversion au christianisme va être pour elle synonyme de renaissance. Depuis son baptême en 1981, elle s'appelle Lucille. Elle entame alors un nouveau parcours de combattante, sprirituel cette fois, qui la conduit à vivre près de Jérusalem pendant quelques années dans le dépouillement le plus complet, au service du peuple palestinien.

Á travers ses combats personnels et professionnels, l'auteur nous offre le fruit de son expérience humaine et spirituelle.  Dans ce récit captivant où se lisent la colère, la souffrance, mais aussi le courage et la passion de venir en aide aux autres, on suit le parcours d'une femme exceptionnelle qui a toujours combattu pour sa dignité." 

Lecture en quelque sorte obligatoire pour moi. Ce livre m'a été offert par la cousine de mon compagnon, une vieille dame adorable de 84 ans, qui connaît l'auteur et ne manquera pas de me demander ce que j'en ai pensé la prochaine fois que je la verrai! Á partir du moment où elle entend la voix du Christ, mon esprit cartésien a décroché et j'ai lu en diagonale! L'écriture est plutôt scolaire et un peu "gnangnan" mais ne serait-ce que pour la première partie, ce bouquin n'était pas complètement inintéressant.