ford

Titre français: Chroniques de Ford County

Note de l'éditeur: "Un avocat frustré détourne des dommages-intérêts de ses clients ; un arnaqueur se prétend en partie amérindien pour ouvrir un casino ; un surveillant dans une maison de retraite manipule les patients et le personnel ; trois hommes partis en virée pour faire un don de sang s'arrêtent dans un club de strip-tease et finissent en prison ; la famille d'un homosexuel blanc atteint du sida demande à une vieille femme noire de le soigner jusqu'à sa mort... Dans un de ses livres les plus personnels, John Grisham nous emmène au coeur du comté du Mississippi où se déroulait déjà l'intrigue de son premier roman, Non coupable. Le sud des Etats-Unis et ses petites villes enclavées offrent, bien plus qu'un décor, un climat, un fil conducteur et constituent presque un personnage à part entière. Tantôt captivantes, tantôt émouvantes, ces Chroniques de Ford County décrivent les destins ordinaires ou extraordinaires de personnages qui se révèlent étonnamment proches de nous : leurs sentiments et leurs faiblesses, brossés avec justesse et souvent beaucoup d'humour, sont universels. Au détour d'une histoire, au creux d'un portrait, on découvre, s'il en était encore besoin, le talent de conteur de John Grisham." 

J'ai adoré! Je suis une inconditionnelle de John Grisham depuis vingt ans mais je dois dire que j'avais fini par me lasser de ses romans, qui avaient tendance à être écrit de plus en plus rapidement et de plus en plus mal. Quel écrivain peut soutenir le rythme d'un roman par an et assurer qu'il soit de qualité à chaque fois? A force de ne pas vouloir faire attendre les fans trop longtemps, je pense que son éditeur et lui en ont perdu un paquet (de fans !).

En tous les cas, ce recueil de sept nouvelles me réconcilie avec Grisham, qui signe là son livre le plus littéraire. Sept petits bijoux, qui font honneur à l'art difficile de la nouvelle. Il n'est pas donné à tout le monde de réussir en 40-50 pages de raconter une histoire de A à Z avec une analyse complète des personnages. Connaissant les romans de Grisham, il aurait très bien pu se servir de plusieurs de ces nouvelles pour en faire des sujets de romans en diluant les histoires, qui n'auraient peut-être plus présenté beaucoup d'intérêt. Heureusement, il ne l'a pas fait et on découvre une galerie de personnages inoubliables qui évoluent dans un comté fictif du Mississipi, qui ressemble à des dizaines de comtés du Sud des Etats-Unis, y compris celui où j'ai enseigné en Caroline du Nord, et où se tenait déjà l'intrigue de son premier roman, A Time To Kill (1989), un de ses meilleurs – titre français : Non coupable -.Le cadre, bien que fictif, est très réaliste et sert de fil conducteur à toutes les histoires. Certaines sont émouvantes, d'autres d'un humour noir féroce et d'autres encore d'un suspens presque insoutenable.

Bref, vous l'aurez compris, je recommande vivement !