ombre

Titre original: La sombra del viento

Quatrième de couverture:  Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant est ainsi convié par son père à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y "adopter" un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets "enterrés dans l'âme de la ville" : L'Ombre du Vent. Avec ce tableau historique, roman d'apprentissage évoquant les émois de l'adolescence, récit fantastique où les mystères s'emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafón mêle inextricablement la littérature et la vie.

Tout d'abord, merci à Stéphanie de m'avoir prêté ce livre, que j'ai hésité à ouvrir et avec lequel j'ai finalement passé un bon moment.

J'étais un peu dubitative face à Carlos Ruiz Zafón, auteur à succès que j'imaginais à tort être une espèce de Marc Lévy ou Guillaume Musso espagnole. Une amie catalane m'avait prêté, il y a quelques années la version espagnole de, Le jeu de l'ange, mais je n'étais pas rentrée dedans, un peu parce qu'il y avait longtemps que je n'avais pas lu en espagnol et que je galérais et un peu parce que le côté fantastique me saoûlait.

Cette fois, mon expérience a été très différente et j'ai compris pourquoi el Señor Zafón a autant de succès. D'abord, l'écriture est fluide et plaisante et puis, son intrigue est travaillée. Certes, il y a quelques longueurs mais je suis d'accord avec le critique de Lire, qui avait à l'époque de la sortie du bouquin en France écrit que "si vous avez le malheur de lire les trois premières pages de [ce] roman, vous n'avez plus aucune chance de lui échapper." Sans aucun doute, l'auteur abuse un peu des vieilles recettes du style histoires qui s'emboîtent et  rebondissements de toutes sortes mais cela marche et on se laisse emporter par l'histoire. Certains rebondissements sont peut-être un peu prévisibles mais d'autres sont de véritables surprises et du coup, on tourne les pages inlassablement dans l'attente du rebondissement suivant. Ce livre permet aussi de mieux découvrir Barcelone et de se replonger dans le climat angoissant de la Guerre d'Espagne et de ses conséquences sur le pays.