lol0001

Quatrième de couverture:

L'histoire de Lola Valérie Stein commence au moment précis où les dernières venues franchissent la porte de la salle de bal du Casino municipal de T. Beach. Elle se poursuit jusqu'à l'aurore qui trouve Lol V. Stein profondément changée. Une fois le bal terminé, la nuit finie, une fois rassurés les proches de Lol V. Stein sur son état, cette histoire s'éteint, sommeille, semblerait-il durant dix ans. Lol Stein se marie, quitte sa ville natale, S. Tahla, a des enfants, paraît confiante dans le déroulement de sa vie et se montre heureuse, gaie. Après la période de dix ans la séparant maintenant de la nuit du bal, Lol V. Stein revient habiter à S. Tahla où une situation est offerte à son mari. Elle y retrouve une amie d'enfance qu'elle avait oubliée, Tatiana Karl, celle qui tout au long de la nuit du bal de T. Beach était restée auprès d'elle, ce qu'elle avait également oublié. L'histoire de Lol V. Stein reprend alors pour durer quelques semaines.

C'est la deuxième fois de ma vie - et la dernière ! - que j'essaye de lire Marguerite Duras et comme la première fois avec "L'amant", le bouquin m'est tombé des mains. Le style est celui des nouveaux romans, qui, à mon sens, n'ont rien apporté à la littérature française et que, "forgive my French" comme on dit en anglais, je trouve royalement chiant! Voilà c'est dit! Pourtant, j'avais espoir avec ce livre d'apprendre à apprécier Duras. Au cours d'une récente réunion du Club du Livre auquel participe ma mère et à laquelle j'assistais exceptionellement, une membre a présenté ce livre et a déclaré ne pas aimer Duras mais avoir adoré ce bouquin. Elle en a parlé avec tant d'enthousiasme que j'ai eu l'envie de le lire... Expérience ratée! Tant pis!