fakir0001

Deuxième de couverture:

 L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, c'est une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l'Europe et dans la Lybie postkadhafiste, une histoire d'amour plus pétillante que le Coca-Cola, mais aussi le reflet d'une terrible réalité: le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle.

J'ai beaucoup hésité à acheter ce bouquin. Depuis fin août, à chaque fois que j'allais en librairie, je le prenais en main et je le reposais. La critique a été plutôt complaisante à l'égard de ce livre qui cartonne depuis l'été. Sur Internet, je lisais des commentaires de lecteurs, qui étaient beaucoup moins flatteurs. Et puis impulsivement, la dernière fois que je suis allée en librairie, je l'ai acheté et lu dans la foulée. Ce n'est à mon avis ni aussi bon que ce que laissait penser la critique ni aussi mauvais que ce que certains des avis que j'ai lu sur le Net voulaient bien assurer. C'est effectivement une aventure totalement loufoque qui part sur les chapeaux de roue dans un style assez drôle (hilarant? n'exagérons pas!) mais l'auteur à force de vouloir être amusant et burlesque s'enlise à mi-chemin et le reste du bouquin est plutôt poussif. L'auteur abuse d'analogies plus ou moins douteuses et cela finit par fatiguer un peu. Quant à la deuxième de couverture qui fait allusion au problème des clandestins, oui, effectivement, vu que ce livre est un best-seller, il aura le mérite de peut-être éveiller quelques consciences à ce sujet mais ne rêvons pas, ce n'est malheureusement pas ce "petit" roman qui changera le schmilblick! Attendez qu'il sorte en poche et lisez cela à la plage ou à la piscine l'été prochain. Cela ne vaut ni mieux ni pire!