sycamore

Titre français: L'Allée du sycomore

Quatrième de couverture de l'édition française:

Seth Hubbard n'a confiance en personne. Atteint d'un cancer, il se pend à un sycomore après avoir laissé un dernier testament. Ce document va plonger ses enfants désormais adultes, sa femme de ménage noire et l'avocat Jake Brigance dans un conflit juridique aussi brutal et dramatique que le procès pour meurtre qui avait exacerbé les tensions raciales dans le comté de Ford, trois ans auparavant.
Pourquoi Seth Hubbard veut-il léguer presque toute sa fortune à son employée ? La maladie a-t-elle affecté ses facultés de jugement ? Et quel rapport tout cela a-t-il avec cette parcelle de terre qu'on appelait autrefois Sycomore Row ?
Un superbe roman où le déchaînement des passions humaines ouvre le chemin d'une possible rédemption.

Il y avait presque quatre ans que je n'avais plus lu de Grisham et pourtant, j'étais une fidèle lectrice. Ses derniers romans m'avaient un peu lassée et surtout, je les avais trouvés de plus en plus bâclés. En 2011, je m'étais toutefois réconciliée avec l'auteur en lisant un formidable recueil de nouvelles Ford County, dans lequel j'avais retrouvé le Grisham du début, celui du génial Time To Kill (Non coupable en français), qui n'avait à sa sortie pas trouvé ses lecteurs. Après les succès de La firme, de L'affaire Pélican et de Le client, l'éditeur avait ressorti Time To Kill, qui avait alors fait un carton. Il reste à ce jour le roman le plus vendu de Grisham dans le monde et c'était toujours à mon avis jusqu'à Sycamore Row son meilleur. Grisham a été bien inspiré de reprendre les personnages de ce premier roman et de les relancer dans une affaire de testament contesté presque perdue d'avance. J'ai adoré mais attention si les intrigues judiciaires et les magouilles d'avocats, de juges et de tribunaux vous ennuient, passez votre chemin. Personellement, j'en suis friande, je trouve les détails techniques de la justice américaine absolument fascinants et dans le genre, Sycamore Row est une réussite totale.