Bertrand

Editeur : Editions de la Martinière (4 octobre 2018)

Nombre de pages : 160

Quatrième de couverture :   

Bon, ben j'étais au Bataclan...
Mais ça va, hein. Je suis vivante, j'vais pas me plaindre.
Le quoi ? Le stress post-traumatique ?
Connais pas.
Si ça a bouleversé ma vie ? Non, pas du tout, pourquoi ?
J'ai fait quelques dessins pour raconter tout ça, une sorte de journal, quoi.
Peut-être bien que tu te retrouveras dans certaines pages.
Tu veux y jeter un oeil ? Ou les deux ?

Ce que j'en ai pensé...

Être active sur Instagram et avoir plus de mille abonnés me rend désormais plus visible et je commence à être contactée par des éditeurs qui me proposent de m'envoyer leurs bouquins en service presse pour les chroniquer. Parfois, je refuse car les bouquins n'ont aucun intérêt pour moi et cette fois, j'ai accepté la proposition des Editions de la Martinière. Bien m'en a pris ! Ce petit bouquin est formidable. C'est en fait un carnet dessiné par l'auteure qui a survécu à l'enfer du Bataclan et qui raconte avec des dessins humoristiques sa galère pour se sortir du traumatisme causé par cet évènement. On ressort de cette courte lecture un peu secoué mais plus informé sur l'ESPT (état de stress post-traumatique) et avec des conseils pour qui est dans cet état ou quiconque soutient une personne vivant cet état. C'est bourré de bons conseils et je ne peux qu'encourager à la lecture de ce petit bijou.