Anne B

Titre original : Alltid Tilgivelse

Edition française : Editions 10/18 (15 mars 2018)

Nombre de pages : 360

Quatrième de couverture de l'édition française :

Après des années de splendeur puis de misère, la ferme des Neshov est désormais à l'abandon et la famille éclatée. Seul à Trondheim, Margido s'est tourné vers Dieu et se voue à son entreprise de pompes funèbres, mais peine à s'épanouir dans sa vie privée. À Copenhague, pour son frère Erlend et son compagnon Krumme, désormais heureux parents de trois bambins, les journées ne connaissent aucun répit ; ils en viendraient presque à s'oublier eux-mêmes. Quant à leur nièce Torunn, installée à Oslo avec Christer, elle s'interroge sur l'avenir d'une relation dans laquelle tromperies et résignation ont succédé à un temps de folle passion. À quarante ans, les choix qui se profilent seront cruciaux. Mais après tout, la vie n'est-elle pas cette quête permanente portée par l'espoir de trouver sa plénitude ?

Ce que j'en ai pensé...

Quatrième volume de la saga des Neshov commencée avec La ferme des Neshov et suivie de La terre des mensonges et L'Héritage impossible, j'ai retrouvé avec plaisir les personnages et l'ambiance des premiers volumes mais je dois avouer qu'il ne se passe pas grand chose dans ce quatrième tome. Dès le début du livre, on comprend parfaitement quelle décision Torunn va prendre, le personnage de Margido est égal à lui-même et le couple Erlend /Krumme est toujours aussi loufoque. Malgré tout, je l'ai lu avec plaisir et je sais que je me précipiterai sur le cinquième volume dès qu'il sera en poche.